Le Clipperton est un boomerang pour adolescents et adultes qui veulent s’initier au boomerang.
Il est construit sur une base du type « V cassé asymétrique », c’est-à-dire un bipale asymétrique dont les deux pales sont incurvées avec un angle saillant vers l’extérieur de la forme.

Cette forme est naturellement très stable et facile à rattraper. Le coude est très fermé ce qui donne une bonne surface de contact avec le boomerang lors du rattrapage.
La détermination de la taille vient de l’usage (bien que les formats des boomerangs s’uniformisent) : c’est un boomerang pour adolescents et adultes qui veulent s’initier au boomerang.
Construit en 4mm 8plis, il est léger par rapport à sa surface. Les cordes des bouts d’ailes sont larges pour assurer une grande résistance aux impacts. Son envergure et sa masse lui permettent de prendre l’air sans avoir à lancer fort. Si on le lance par la pale de suite, le bras de levier est confortable pour la mise en rotation. C’est aussi un boomerang que le lanceur peut « poser » en utilisant l’inertie de son jet, sans le « frapper » en ajoutant de l’accélération pendant le jet.
Le Clipperton peut se mettre en œuvre dans une grande variété d’angles à la fois par rapport au vent et aussi d’angles de jet. Sa portée est donc assez variable selon le type de jet, plus on le lance verticalement, plus le boomerang va aller loin. Si on couche le boomerang lors du jet, sa portée raccourcira. Sa trajectoire est légèrement montante, il revient dans le plan horizontal au dessus de la tête et ralentit sur le retour.


Réalisé en : contreplaqué bouleau de Finlande, épaisseur 4mm, 8 plis.
Masse : entre 40 et 42g
Envergure : 280 mm
Type de trajectoire : Une orbite circulaire qui évolue entre 1 m et 5 m du sol à son apogée.
Une portée maximum entre 18 et 22 mètres, selon les conditions aérologiques.
Niveau requis : Occasionnel à expert.
Description : Sa projection se fait au niveau de l’épaule ou légèrement au-dessus. Il peut supporter des jets légèrement inclinés. En fin de vol le boomerang plane facilitant ainsi le rattrapage. C’est un boomerang plaisir.