Cet article a pour but d’expliquer comment modifier la trajectoire d’un boomerang sur le terrain, par des torsions des pales du boomerang. Il s’agit de comprendre quels types de torsions peuvent être effectuées, et quels en sont les principaux effets. Certains boomerangs spécifiques, comme ceux de MTA, nécessitent des explications dédiées, qui ne sont pas l’objet de cette page. Bien sûr, nous ne pouvons que vous conseiller d’aller expérimenter tout cela sur le terrain, afin de vous rendre compte par vous-même de l’impact de ces réglages sur la trajectoire du boomerang.

Hypothèses
reglages_boom_referencePartons de l’hypothèse d’un boomerang tripale, symétrique, en plastique semi-rigide, qui facilitera les torsions et la visibilité de leurs effets. Pour illustrer cela, nous partirons d’un blank de Mojo modélisé en 3D. C’est un boomerang de droitier, vu de dessus (extrados visible), qui va donc tourner dans le sens anti-horaire. Sur la pale la plus proche de nous, nous avons donc le bord d’attaque à droite, et le bord de fuite à gauche.
Pour une pale donnée, deux types d’effets sont applicables : le dièdre, et l’incidence.
Le dièdre
Cela consiste à lever ou baisser la pale. On parlera de dièdre positif si on lève la pale, comme illustré sur la première des deux figures suivantes. A l’inverse, en baissant la pale, on donne à la pale un dièdre négatif. Les figures exagèrent le phénomène, mais selon les modèles de boomerangs, les réglages peuvent être très sensibles : d’un demi-millimètre à plusieurs millimètres.
diedre_positif
diedre_negatif
L’incidence
Cela consiste à vriller la pale en appliquant un couple sur l’axe longitudinal de la pale (approximativement l’Axe1 de la figure présentant le boomerang). Si on lève le bord d’attaque, on parle d’incidence positive, si on l’abaisse, on parle d’incidence négative. Là encore, les réglages peuvent être très fin.
incidence_positive
incidence_negative

Les effets
Un dièdre positif aura tendance à apporter de la stabilité au boomerang et augmenter son plané, particulièrement sur la phase d’autorotation des boomerangs planants. Cela réduit également un peu sa portée. A l’inverse, le dièdre négatif diminue le plané, ce qui le fait aller moins haut, et a tendance à augmenter légèrement sa portée.

L’incidence positive va significativement réduire la portée du boomerang, alors qu’une incidence négative limitera sa capacité de retour. Trop d’incidence négative peut même entraîner une trajectoire rectiligne. L’incidence jouant directement sur la portance de la pale, l’incidence positive aura tendance à faire monter le boomerang, et l’incidence négative à le faire plonger.

Les réglages courants

Les effets et les réglages sont souvent couplés. En effet, vous verrez avec la pratique que l’on recherche souvent des trajectoires spécifiques qui nécessitent de jouer sur les deux paramètres. L’objectif est soit de rendre le boomerang plus performant, soit de l’adapter aux conditions aérologiques (d’autres méthodes sont aussi applicables dans ce dernier cas).

Par exemple, on souhaite sur un boomerang de vitesse obtenir une trajectoire  circulaire, avec peu ou pas de phase de plané. On va d’abord lui donner du dièdre négatif pour éviter qu’il ne se couche trop (limitation de la phase de plané) et garde une trajectoire basse. Ensuite pour limiter sa portée, on va y ajouter de l’incidence positive.

A l’opposé, sur une trajectoire de rattrapage acrobatique, on va chercher à aller loin, et obtenir une phase de plané la plus longue possible. Pour assurer la stabilité du plané, on va appliquer un dièdre positif, qui aura en plus tendance à faire monter le boomerang. L’incidence restera généralement neutre, mais elle peut être légèrement positive pour raccourcir la trajectoire et faire monter le boomerang encore plus, ou légèrement négative pour emmener le boomerang plus loin, en cas de vent notamment.

Limites

Attention, les réglages ne font pas tout ! Vous ne pourrez pas transformer un boomerang de rattrapage acrobatique, à la trajectoire haute et planante, en un boomerang de vitesse à la courbe basse et rapide, en modifiant ces réglages. Les autres caractéristiques du boomerang (forme, profils, matériau, épaisseur) sont déterminants dans la trajectoire du boomerang. Ces réglages s’appliquent théoriquement sur les bipales également; dans les faits, la pale d’attaque et la pale de suite ont des influences différentes sur le vol, qu’il convient de prendre en compte.

Sur le terrain, commencez par appliquer les réglages sur une seule pale, puis passez progressivement aux autres pour affiner le réglage.

boom_reglage_diedre_1